7.4.2022, 14:59

Partenariat à long terme avec Climeworks pour éliminer le CO2

En sa qualité de première entreprise automobile de Suisse, le groupe AMAG s’engage à atteindre dans ses activités la neutralité carbone d’ici 2025* et à laisser d’ici 2040** une empreinte écologique neutre, correspondant à un zéro émission nette, à tous les niveaux de la chaîne de création de valeur. Dans le cadre de sa stratégie climatique, l’entreprise familiale AMAG collabore désormais avec l’entreprise suisse «Climeworks».


«Des paroles aux actes». Tel était en août dernier le credo du CEO d’AMAG, Helmut Ruhl, lors de l’annonce de la stratégie d’AMAG relative au climat et au développement durable. Le groupe AMAG lance un nouveau signal et s’engage dans une coopération globale avec l’entreprise suisse Climeworks, leader mondial du marché dans le domaine de la technologie «Direct Air Capture». Grâce à sa coopération avec Climeworks, le groupe AMAG franchit une nouvelle étape particulièrement durable dans sa stratégie climatique: puisqu’il est impossible d’empêcher en amont toutes les émissions CO2, Climeworks concentre ses activités sur l’élimination définitive des émissions de CO2 inévitables et historiques. La technologie «Direct Air Capture» développée par Climeworks consiste à filtrer directement dans l’air le dioxyde de carbone à l’aide d’énergies renouvelables. Dans l’installation Climeworks «Orca» en Islande, la plus grande à ce jour, le dioxyde de carbone filtré est redirigé vers le sous-sol où il est stocké durablement dans la roche basaltique grâce à la méthode Carbfix. L’énergie nécessaire à l’exploitation de l’installation provient de la géothermie.

Ce type d’élimination du CO2 est actuellement considéré comme le plus sûr et le plus durable de toutes les solutions commerciales d’élimination de CO2 (que l’on appelle aussi élimination du dioxyde de carbone). Comme le prévoit la stratégie climatique de la Suisse adoptée en janvier 2021 ainsi que le GIEC, l’objectif zéro émission nette implique l’utilisation de pareilles technologies de captage et de stockage du CO2. Les technologies telles que «l‘élimination du dioxyde de carbone» sont donc indispensables pour limiter le changement climatique.

En signant le contrat de fourniture à long terme, le groupe AMAG ne soutient pas seulement Climeworks, l’ancien spin-off de l’EPFZ, mais aussi une nouvelle technologie prometteuse en provenance de Suisse.

Christoph Gebald, cofondateur et co-CEO de Climeworks, commente cette coopération: «Nous sommes fiers d’apporter une contribution de poids à la stratégie climatique du groupe AMAG. AMAG a rapidement compris que pour atteindre l’objectif zéro émission nette, il fallait non seulement réduire les émissions, mais aussi neutraliser les émissions de CO2 inévitables. En coopérant avec le groupe AMAG, nous démontrons que l’innovation suisse peut faire la différence à l’échelle mondiale et nous souhaitons pousser d’autres acteurs à intégrer les solutions d‘élimination du dioxyde de carbone dans leur stratégie climatique.»


Helmut Ruhl, CEO du groupe AMAG, voit dans cette coopération avec Climeworks un pilier essentiel de la stratégie climatique AMAG: «Dans le cadre de notre stratégie climatique, nous nous sommes fixé l’objectif d’atteindre la neutralité carbone dans nos activités d’ici 2025 et de laisser une empreinte écologique neutre d’ici 2040, selon le principe zéro émission nette. Nous parviendrons à réduire une bonne partie des émissions grâce à des mesures que nous avons déjà mises en œuvre. Quant aux émissions de CO2 inévitables, nous parviendrons à les capter durablement dans l’atmosphère grâce à notre partenariat avec Climeworks. La coopération conclue avec Climeworks vise à éliminer durablement les émissions de CO2 inévitables des scopes 1 et 2 du groupe AMAG. La part correspondante passera de près de 10% à la fin de la décennie à plus de 50% en 2040. Je suis heureux de voir Climeworks, c’est-à-dire une technologie suisse, apporter une contribution aussi fondamentale à nos efforts visant à limiter le réchauffement à 1,5 degrés.»

Fonds pour le climat et accent sur les nouvelles technologiques
Outre les mesures de réduction de ses propres émissions et de neutralisation des émissions inévitables, le groupe AMAG promeut, dans le cadre de sa stratégie climatique, des initiatives de décarbonation en se concentrant sur les start-ups suisses. Le groupe AMAG a donc mis sur pied un fonds pour le climat et l’innovation dès 2021. Il a introduit une taxe carbone interne de CHF 120 par tonne de CO2 émise, laquelle sert à financer le fonds. Un premier investissement sous la forme d’une participation dans la start-up suisse Synhelion, également un spin-off de l’EPFZ, qui produit du carburant synthétique à partir de la chaleur solaire, est déjà intervenu en octobre 2021.


Le groupe AMAG est également le premier partenaire du secteur automobile à participer au «Center for Sustainable Future Mobility» de l’EPFZ. L’objectif est de développer en Suisse un site de recherche à rayonnement international et la création de solutions visant à répondre aux défis de l’avenir. Helmut Ruhl, CEO du groupe AMAG, s’exprime sur les mesures: «L‘esprit d’entreprise, les nouvelles technologies et les nouveaux concepts de mobilité sont à la base de la mobilité climatiquement neutre de l’avenir.»

 

* Scope 1 et 2: le scope 1 couvre les émissions directes provenant de sources propres ou contrôlées. Le scope 2 couvre les émissions indirectes provenant de la production d’électricité acquise, du chauffage et du refroidissement consommés par l’entreprise concernée.

** Les émissions de scope 3 sont toutes les autres émissions causées par les activités de l’entreprise, mais qui ne sont pas sous son contrôle, par exemple celles des fournisseurs, des prestataires de services, des collaborateurs ou des consommateurs finaux.

 

Share this: